Archives mensuelles : février 2013

On ne peut pas vivre sans amour….my ass!

Je l’ai lu, je l’ai entendu….je l’ai cru? pas vraiment. C’est encore une phrase, un adage, une idee toute faite…une jolie phrase que la langue francaise sait si bien fabriquer, parce qu’on fait quoi si on n’a pas d’amour, on va se pendre?, on prend 4 dolipranes?. Et bien non, on fait cimme tout le monde et on attend son prince charmant, on rêve, on imagine, on dessine.

Parce que je fais quoi moi depuis les 35 dernieres annees, hein? , et bien je vous le donne dans le mille.

Pas la peine de sortir les mouchoirs, je le vis bien..bon ok pas toujours, pas souvent, mais si je prends le plus du moins, l’addition n’est pas si elevée. Jai essayé, j ai joué, un peu perdu, gagné toujours. Plus je joue, plus je connais les regles, plus le portrait s’affine, son joli portrait, oui oui car il sera beau, magnifique, grand, musclé; intelligent; drôle, attentionné…quoi,….. qu’est ce qui il y a? non non je n’ai pas 15 ans. On ne peut plus plaisanter, réver…..sa plus grande qualité a ce bohnomme ca sera de m’aimer, et il va lui en falloir du courage, de la patience pour rassurer la grande peureuse que je suis, non l’amour ca ne fait pas que faire pleurer, ca peut meme rendre heureux…je demande a voir petit prince charmant.

Disons que ne pas avoir trouvé la chaussure de son pied, le couvercle de son pot…ca a l’avantage de vous apprendre a aimer les surprises, oui, moi je ne sais pas ce qui m’attend, mon livre n’est pas fini, j’ai encore des
chapitres a ecrire…mon prince et son cheval se sont peut etre perdus, mais qu’est ce qu’on va etre bien tous les deux quand il aura trouvé son chemin.

Catégories : Etats d ames | Étiquettes : , , , , | 5 Commentaires

Tout est une question de point de vue…

Et oui, pour chaque histoire il y a deux narrateurs, une histoire ce ne sont pas que des faits, ce sont aussi des ressentis, des emotions, a l’instant T. J’arrive maintenant a l’accepter, il m’a fallu grandir pour ca. Apprendre a faire preuve d’empathie.
L’empathie, je m en mefie aussi, car on devient vite persuadé d’etre doté de super pouvoirs, de dons, celui de tout savoir, de tout comprendre. Mais voila, l’etre humain n’est pas si simple, j’en suis la prevue vivante. On est fait de nos contradictions. Alors, oui, je pense souvent savoir ce que l’autre pense, peut penser, le pourquoi du comment….mais je pense bien me planter. Car ce que l autre pense, il n’y a que lui qui le sait, et encore, ce qu’il pense est condionné par son histoire, ses rencontres, ses espoirs et desespoirs….alors non ma petite, tu ne sais pas…ce que tu sais par contre c’est que tu ne dois pas juger hativement, que tu ne peux pas decider que cette personne n’est pas une personne bien, parce qu’elle a dit ou fait quelque chose qui ne rentre pas dans ta case des gens biens, parce que finalement c’est quoi quelqu un de bien? c est ce que moi j’en pense ou ce que pierre paul ou Jacques en pense? est ce que c’est une verite. Ma verité, c’est qu’une personne bien c’est…beh en fait, moi meme j’ai du mal a le definir.
Alors oui, ca me serait facile de dire que c’est un salaud…et bien je choisis la difficulté, non ce n’est pas un salaud, c’est juste quelqu’un qui a fait ce qu’il pouvait comme il pouvait, il a géré comme il a pu avec les moyens de son bord, et puis voilà.

Catégories : Etats d ames | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Tout ce qui ne tue pas, rend plus fort…..

Bon alors j ai toujours trouve cette expression, adage….sans aucun sens, car pour moi jusqu a present, tout ce qui ne tue pas, ne tue pas. point. Mais voila la vie et ses adversities tentent de me prouver que finalement, cette expression elle est pas si con! elle pourrait meme avoir un sens. Depuis que je suis en Thailande, seule (fait non negligeable 😉 )J ai l impression qu une force superieure me met des batons dans les roues, on essaye de me faire lacher le radeau, de me faire comprendre que c’etait une erreur que cette nouvelle aventure, pour faire court, de me demoraliser, mission parfois pratiquement accomplie par ailleurs. Mais voila, c’etait sans compter cet esprit de contradiction, et cette optimisme, et oui je me surprend a etre optimiste, qui l eut cru. Et bien, toutes ses epruves, qui sont de petites batailles personnelles, je suis persuadee qu elles ont un sens, une raison, je ne la connais pas, je ne la cherche meme pas. Mais croire que l on me complique la vie pour rien, et bien je refuse! Non j ai pas fait ca pour rien, fait ca, c est detruire le chateau de carte que je m etais lentement construit, que j avais laisse la vie me construire.
C’est mon combat a moi. Partir loin, seule, me retrouver, reapprendre a decouvrir, reapprendre a apprendre aussi, baisser sa garde, faire des efforts, donner une chance, se donner une chance. C est ma petite guerre. Moi contre le monde? non, peut etre plus moi contre mon monde, mes idees, mes prejudges, mes valeurs…on remet les compteurs a zero. Je sais que je gagnerai, mais l important c est le chemin parcouru, finalement, il n y a pas de finalite.
Le pire (c est a dire le mieux) c est que je ne m en veux pas, de rien. Je fais ce que je peux, du mieux que je peux, je ne triche pas, je suis moi mais un moi plus posée, reflechie, avec ma fragilité qui est ici ma solitude. Alors, bon, je rencontre des gens, je sais qu ils me trouvent sympas, mais ils ont deja leur petit monde, et n’ont pas besoin que j’en fasse parti. Tant pis pour eux! Trop de concessions tue les concessions. J arrive a me dire que je suis une bonne personne. Il faut juste que je trouve mes moitiés, car moi cette ile, je l aime de plus en plus et je ne compte pas en partir. C’ est en ca que mes petits malheurs ne me tuent pas mais me rendent plus forte!

Catégories : Etats d ames, Les petits Bohneurs | Étiquettes : , , , , | 2 Commentaires

La vie au paradis…..

Alors oui, vivre sur une ile tropicale a l annee, ca m aurait egalement fait rever..J en ai d ailleurs reve, c est pour ca que je suis ici….La realite est toutefois bien moins rose.

La solitude y est pesante, surtout pour une fille, trentenaire….Il faut reapprendre a faire des rencontres, reapprendre a s ouvrir aux autres, on est plus dans le confort habituel. Il faut tout chambouler. Faire les bons choix, il est vite tentant de creer des liens avec des gens qui finalement ne nous interessent pas, ils sont interessants car ils comblent la solitude. Je crois qu avec l experience on apprend a rester seule plutot que mal accompagne, il faut reapprendre a choisir ses amis, son entourage, son cocon.

La vie d expat c est un recommencement, le recommencement de son petit monde, c est un challenge, une mise a l epreuve, un defi, une bataille entre moi et moi, Mais je sais que j en sors grandit, peu importe qui gagne.

Catégories : Etats d ames | Étiquettes : , , , | Un commentaire

Propulsé par WordPress.com.