On ne peut pas vivre sans amour….my ass!

Je l’ai lu, je l’ai entendu….je l’ai cru? pas vraiment. C’est encore une phrase, un adage, une idee toute faite…une jolie phrase que la langue francaise sait si bien fabriquer, parce qu’on fait quoi si on n’a pas d’amour, on va se pendre?, on prend 4 dolipranes?. Et bien non, on fait cimme tout le monde et on attend son prince charmant, on rêve, on imagine, on dessine.

Parce que je fais quoi moi depuis les 35 dernieres annees, hein? , et bien je vous le donne dans le mille.

Pas la peine de sortir les mouchoirs, je le vis bien..bon ok pas toujours, pas souvent, mais si je prends le plus du moins, l’addition n’est pas si elevée. Jai essayé, j ai joué, un peu perdu, gagné toujours. Plus je joue, plus je connais les regles, plus le portrait s’affine, son joli portrait, oui oui car il sera beau, magnifique, grand, musclé; intelligent; drôle, attentionné…quoi,….. qu’est ce qui il y a? non non je n’ai pas 15 ans. On ne peut plus plaisanter, réver…..sa plus grande qualité a ce bohnomme ca sera de m’aimer, et il va lui en falloir du courage, de la patience pour rassurer la grande peureuse que je suis, non l’amour ca ne fait pas que faire pleurer, ca peut meme rendre heureux…je demande a voir petit prince charmant.

Disons que ne pas avoir trouvé la chaussure de son pied, le couvercle de son pot…ca a l’avantage de vous apprendre a aimer les surprises, oui, moi je ne sais pas ce qui m’attend, mon livre n’est pas fini, j’ai encore des
chapitres a ecrire…mon prince et son cheval se sont peut etre perdus, mais qu’est ce qu’on va etre bien tous les deux quand il aura trouvé son chemin.

Publicités
Catégories : Etats d ames | Étiquettes : , , , , | 5 Commentaires

Navigation des articles

5 réflexions sur “On ne peut pas vivre sans amour….my ass!

  1. Blueberry Girl

    Oh lala comme j’en espère de même. Marre de chercher et de me laisser surprendre. Il me pèse de vivre seule et de forcer la vie en solitaire enfin bon c’est ainsi.
    Le compagnon j’en trouve mais ne s’engage pas et mexaspere au plus haut point mais ce besoin d’attachement ne peut my faire renoncer… En attendant…le bon si ce n’est lui.
    Ah contente de lire quelqu’un qui met a plat ce que je pense aussi. Merci

  2. psychomademoiselle

    Ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule à attendre mon Prince Charmant ! Tout vient en son heure, j’en suis persuadée… D’ailleurs, j’admire le fait que tu sois partie vivre sur un autre continent. J’en serais incapable, tu es bien courageuse. Et tu vis pour toi avant tout, c’est ce qu’il faut. Tu as tout compris au sens de la vie 🙂

    • Je suis pas sure d avoir tout compris au sens de la vie;) Partir loin, seule, ce n’etait pas du courage, ce qui l’aurait ete c etait peut etre de rester;)

  3. Maman melon

    Un autre passage sur ce blog. Et toujours aussi vrai.
    Les relations les plus simples sont celles ou l’on à pas besoin de faire d’efforts.En te lisant, je m’imagine sur la plage sans faire semblant de parler pour combler les vides! Des copines ça fait longtemps que je n’en ai pas rencontré, j’en ai très peu d’ailleurs.
    Mais… j’ai un mari et un fils. Ça rempli mon cœur, tellement que j’ai du mal à sortir de notre famille pour m’intéresser aux rencontres avec les autres.

    Tout ça pour dire, que du haut de mon jeune âge – selon les critères – et une vie de malheurs bien rempli, j’ai toujours eu le sentiment d’avoir le double de mon âge. J’étais incapable d’une relation avec quelqu’un de ma génération et toujours trop jeune pour les autres. Même à deux j’étais seule au fond. Jusqu’à rencontrer mon mari. Un homme qui n’en à cure des critères, des « on fait comme ça ».
    Alors, oui, on à mit du temps à se rencontrer et… comme tu dis maintenant : qu’est ce qu’on est bien.
    Je crois que ce bonheur peut arriver à tout le monde. Il faut simplement prendre son courage et s’ouvrir à quelqu’un, nous on à réussi parce que tellement morcelés par la vie, on savait qu’on ne se ferait pas de mal l’un à l’autre. Mais il nous en à fallut du travail pour s’ouvrir, et avoir assez confiance en nous pour s’aimer pour la vie, savoir qu’on traverserait les hauts et les bas. Les émotions fortes…

    Dans deux ans on sera aux Philippines, peut être qu’on s’y croisera!?

    Bonne journée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :