Archives mensuelles : août 2014

La jalousie…Ce mal qui consume

La jalousie, c’est plus douloureux qu’une rage de dents, ca gratte, depece, a vif…ca creuse un trou, je le creuse et la seule chose qui comble ce trou ce sont toutes ces pensees incoherentes, qui font plus mal les unes que les autres…le cerveau ne fonctionne plus, ou il fonctionne mal, et ca fait mal…J’ai toujours l’impression de ne jamais suffir a personne, il y aura toujours une aure fille plus belle, plus drole, plus cool, plus facile que moi, le pire c’est que ce qui me fait le plus mal, c’est qu’il ou ils en choisissent une autre, juste parce qu elle est plus belle, c’est ca qui me detruit…et moi je finis par rester sur le bas cote, je ne suis jamais assez….J interesse au debut, j’intrigue, une fois la pomme pelee, ils partent, ils en ont assez vu ou eu….Est que je change entre temps? peut etre..je ne sais pas ou plus, mais j ai l impression que le meme scenario se repete en boucle, je ne suis que la mauvaise actrice principale qui prend vite le second role, avant de disparaitre du generique….Je vis mal toutes mes relations, cause de questionnemment, beaucoup trop…Est ce que je suis bien? Est ce que c et le bon? pourquoi il a dit ca? pourquoi il a fait ca? Tant de pourquoi et il part avant meme que j’ai trouve la reponse….Cette jalousie, si je la raisonne n’est meme pas fonde, car encore une fois…Je suis allee avec lui sans grande conviction, car je savais deja que l on etait pas du meme monde…je savais que j’allais droit dans le mur…Mais j’y suis allee…encore une fois en croyant ne me satisfaire que des miettes..en me disant que peut etre ca marcherait…Le resultat est previsible, sans grande conviction des deux cotes, l histoire s ettiole, il faut toujours y croire, il faut au moins qu’un des deux y croit, qu un des deux pousse la charette, L’amour c et comme l’amitie, ca se nourrit, il faut l’arroser, en prendre soin pour ne pas la laisser faner, Aucun de nous n’a arrose. Et voila. Maintenant il y a cette autre fille, je suis sure qu’ils se voient, ils sont deja amis, je suis sure qu il est entrain de tomber amoureux, elle est jeune et belle et je suis jalouse…mortellement jalouse..parce que forcement il tombe, ou va tomber amoureux, ils sont complices, s’ententent tres bien, elle est souriante, jeune et belle…pourquoi il ne tomberait pas amoureux d’elle, il serait bête de ne pas le faire…je me sens tellement fade et pale a cote, alors oui je suis jalouse a en crever…J aimerai etre elle, tellement etre une autre, celle dont on tombe amoureux…

Catégories : Etats d ames | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

It’s been a while…

Je me suis laissée emporter les flots, je me suis laissée aller, encore une fois, je retrouve l’envie d’écrire, de me poser, de m’assoir et réfléchir, il etait temps  J’aimerai dire que c’était une période d’errance, d’observation, de contemplation, de jouissance.  Non, juste une période d’absence,  une période ou j’ai cru toucher de doigt ce que j’étais venu chercher, une étape qui mène au saint graal…le bonheur…  un travail bien paye, de la reconnaissance, des responsabilités bien sûr, une pression, une sacre pression…Je me suis fait rattraper par tout ce que j’ai quitté, j ai pas couru assez vite…Je me suis laissée emporter et j’ai oublié, je me suis oubliée, le temps devient un luxe. Si tu ne diriges pas la barque, ta barque, si tu te laisses emporter par les flots, la vie, les autres se chargeront de le faire à ta place, et puis un jour tu te réveilles, et tu ne te rappelles plus pourquoi tu es la, pourquoi tu vis cette vie-là et pas une autre…Ce que tu fuis finis toujours pas te retrouver, a moins d’être parti en faisant la paix et le cœur léger.  J’en suis là, assise au bord de plage, quelques heures devant moi. Quitter la France, mes racines, une vie citadine et le boulot stressant qui va avec, un boulot qu’on n’a pas vraiment choisi, partir avant que la cocotte-minute explose. Partir pour l’Asie, où la vie est plus douce, pour une vie plus légère…Deux après, j’ai encore perdu les rames de la barque, deux après je suis toujours à la recherche du bonheur, deux ans après je ne suis plus sure d’être à la bonne place, deux après je ne sais plus…Il est temps de s’assoir, de se poser, et de se poser les bonnes questions, et peut être recommencer.

Catégories : Etats d ames | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , | 5 Commentaires

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.